Nouvelle mission pour Rémy POINTEREAU

Désigné en 2014 par le Président du Sénat, M. Gérard LARCHER, pour diriger tous les travaux traitant de la simplification des normes, mission qui s’est traduite pour le moment par l’adoption de 3 grands textes de loi, le sénateur Rémy POINTEREAU s’est vu récemment attribuer une autre mission : « La revitalisation des centres-villes et centres-bourgs ». Une mission qu’il mènera avec d’autres parlementaires de toutes sensibilités confondues, issus des délégations sénatoriales aux Collectivités territoriales et aux entreprises.

 

Le sénateur du Cher se réjouit que le Sénat, en sa qualité de « Chambres des territoires », se saisisse de ce sujet de grande importance. En effet, on constate depuis plusieurs années que les centres-bourgs des petites et moyennes agglomérations sont confrontés à un fort affaiblissement, caractérisé par une augmentation de logements vacants, mais surtout par une importante désertification commerciale, alors que le nombre de grandes surfaces en périphérie des villes augmente. Cet affaiblissement, les élus locaux le dénoncent depuis très longtemps, « Mais nous n’avons pas été entendus ! » – Rémy POINTEREAU.

 

En effet, tous les fonds destinés à la revitalisation du commerce, notamment en milieu rural, ont fait l’objet de rabotage sans précédent. L’exemple parfait est celui du « Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat, et le commerce (FISAC) ». Véritable levier pour le maintien et le développement de l’offre de commerces et de services de proximité, ce fonds s’est effondré au cours des dernières années passant de 65.5 millions d’€ en 2010 à 16,5 millions d’€ en 2017 !

 

« Le dossier de la revitalisation des centres-villes et centres-bourgs est donc primordial. Il nous appartient de trouver les moyens d’en renforcer l’animation commerciale, notamment dans les territoires ruraux, mais également d’assurer la présence de services de proximité » – Rémy POINTEREAU

 

À ce stade, le sénateur du Cher a déjà programmé plusieurs auditions. La première s’est tenue le mardi 20 juin dernier. Une consultation en ligne sera également mise en place en particulier en direction des élus des territoires.

 

Il espère pouvoir rendre ses conclusions le plus rapidement possible afin de donner lieu à l’élaboration d’un rapport de faisabilité, ainsi qu’une proposition de loi visant à renforcer l’attractivité des centres-bourgs et des centres-villes.

Publicités